Dans cet ouvrage, Thomas Guénolé dénonce les travers du modèle économique dominant sur la planète : hypertrophie de la finance, explosion des inégalités, pouvoir économique et politique aux mains d’une minorité d’oligarques, paradis fiscaux ou encore esclavage moderne. Le titre du livre est probablement une réponse à « La Mondialisation Heureuse » d’Alain Minc.

Un monde malade

L’élection de Donald Trump, le Brexit, les mouvements contestataires comme Nuit Debout ou Occupy Wall Street, les idées anti-immigration sont tous des symptômes d’un monde malade, d’une « Mondialisation Malheureuse » qui, en plus de précariser des millions de gens, consomme en quantités astronomiques des ressources fossiles.

Aujourd’hui, la majorité des économistes soutiennent ce modèle et les pays en difficulté sont encouragés par les grandes institutions (Banque Mondiale, FMI, BCE, Commission Européenne) à instaurer des réformes en faveur de davantage de libre-échange (cf le CETA et le TAFTA entre Europe et Amérique du Nord). Des accords de libre-échange qui ont démontré leur inefficacité dans bien des cas (travail clandestin, délocalisations etc.).

L’auteur insiste aussi beaucoup sur le problème des paradis fiscaux, et il a bien fait puisque c’est le mois du Football Leaks ! La course à l’optimisation fiscale via ces « trous noirs » prive les États d’une part substantielle de leurs revenus. Résultat, ils sont poussés à réduire la voilure des services publiques ou à relever l’imposition de ceux qui ne peuvent pas fuir l’impôt. A terme, c’est le fonctionnement des États qui est menacé.

La solution, « l’altersystème »

Guénolé donne des solutions concrètes pour régler un certain nombre de problèmes, notamment celui des paradis fiscaux. Mais on aurait aimé que le dernier chapitre soit plus approfondi et je dois avouer que je suis resté un peu sur ma faim. Je pense que c’est le principal problème des partisans d’une alternative politico-économique pour obtenir le support du grand public. Difficile en effet de convaincre les citoyens français de changer de système sans des propositions concrètes et chiffrées.

Malgré ses quelques faiblesses, je recommande ce livre pour l’excellente analyse économique de Guénolé. Vous pouvez d’ailleurs profiter des fêtes pour l’offrir à ceux qui doutent encore de l’inefficacité du modèle économique dominant.