Le cap des 1000 visiteurs uniques a été franchi en avril, soit une augmentation de plus de 100 % par rapport au mois de mars. Grâce à vous, Green Economy connaît une belle croissance et je tenais à vous remercier !

Et c’est pas fini ! Nous en sommes déjà à plus de 400 visiteurs uniques cette première semaine du mois de mai et espérons atteindre les 10 000 visites/mois avant la fin de l’année, peut-être plus.

Je vous explique comment faire croître votre jeune pousse avec la bonne stratégie d’acquisition de trafic organique et surtout en sélectionnant les bons mots clés en amont.

Acquisition trafic référencement naturel

 

Pas de mots clés, pas de trafic !

 

Mon trafic actuellement provient à plus de 70 % des moteurs de recherche, très loin devant le trafic en provenance des réseaux sociaux (autour de 5 %). D’ailleurs je manque encore de followers donc si vous aimez ce que vous lisez sur Green Economy n’oubliez pas d’aller nous suivre sur Facebook, Twitter et Linkedin !

 

Pour nous suivre sur Twitter ==> @greenecoblog

Pour nous suivre sur Linkedin ==> c’est par ici !

Je vois beaucoup de startups, d’entreprises et même d’ONG tenir un blog. Elles ont saisi les enjeux de la transformation digitale, les organisations produisent leurs propres contenus et deviennent des médias. Malheureusement, je remarque trop souvent encore une négligence totale de la stratégie SEO dans les contenus éditoriaux.

Conséquence ? Le trafic progresse dans un premier temps mais se heurte rapidement à un plafond.

La raison est simple : les articles n’intègrent pas de mots clés recherchés sur Google.

L’ONG Wildlife Angel pour laquelle je suis en train de travailler sur la stratégie de contenu rencontre le même problème. Malgré la publication de nombreux articles depuis 2015, le nombre de visiteurs reste stable depuis quelques mois et oscille autour de 1000/mois.

 

Bien choisir vos mots clés

 

Le choix des mots clés est peut-être l’un des aspects les plus importants dans le cadre de votre stratégie éditoriale. Si vous bâclez cette étape, vous vous retrouvez soit sans trafic, soit avec du trafic non qualifié et par conséquent un taux de conversion faible.

Trop souvent, nous avons tendance à nous précipiter sur les outils. En SEO, nous utilisons beaucoup le générateur de mots clés de Google Adwords, le Keyword Planner, mais il en existe beaucoup d’autres. Je ferai un article prochainement à ce sujet.

Le problème, c’est que tout le monde fait pareil. Vous vous retrouvez avec des termes déjà employés par de nombreux sites, ainsi la concurrence est rude pour atteindre les premiers résultats de la sacro-sainte 1ère page de Google.

Pour trouver des mots clés de niche, il faut réaliser un travail en amont.

 

Brainstorming en interne

 

Réunissez les personnes en contact avec vos clients (commerciaux, SAV) connaissant bien leurs problématiques récurrentes. Cela peut notamment vous aider à trouver des questions souvent posées par vos clients. Pourquoi je vous parle de question ? Parce que la recherche vocale se développe et Google devient un moteur de réponse, avec un impact sur la manière de penser le référencement naturel.

 

Veille concurrentielle

 

J’ai souvent remarqué dans les boîtes où j’ai pu travailler que mes supérieurs négligeaient – pour ne pas dire méprisaient – la concurrence. C’est pourtant une source précieuse d’information, et pas seulement pour trouver de nouvelles idées de mots clés.

 

Veille informationnelle

 

D’autres sources d’information peuvent vous aider à trouver d’excellentes idées de sujets et de mots clés à cibler :

  • Les forums de type Quora
  • Les groupes de discussions sur les réseaux sociaux (Facebook, Linkedin, etc)
  • Les sites à contenu encyclopédique comme Wikipédia

Dans un second temps, vous allez devoir utiliser les outils pour élargir la liste et pour récupérer les données sur le nombre de recherches mensuelles. Il est nécessaire aussi d’évaluer le niveau d’optimisation des sites concurrents. Inutile d’espérer vous positionner premier sur un terme très concurrentiel lorsque vous démarrez.

Ce travail sert à établir un ordre de priorité sur les requêtes à cibler.

N’oubliez pas également de segmenter les expressions selon l’intention de recherche car plusieurs mots clés peuvent exprimer la même intention de recherche. Il faut donc les inclure sur une seule et même page. Depuis la mise à jour RankBrain de l’algorithme de Google, celui-ci est capable de comprendre l’intention de recherche, il est donc devenu inutile de créer une page optimisée pour un seul mot clé.

Comme vous pouvez le constater, l’étude sémantique est extrêmement importante pour construire une stratégie d’acquisition de trafic efficace.

Je publierai bientôt d’autres articles plus complets sur le sujet, stay tuned !

 

Une envie de croissance ? Des questions ? Un besoin ? >>> Let’s GROW ! <<<

Philippe Oberlé, fondateur de Green Economy

A travers ce blog créé en 2014, j’utilise mes compétences en acquisition de trafic pour donner de la visibilité à l’entrepreneuriat générant un impact positif sur la planète et la société. J’aborde aussi d’autres sujets comme l’investissement à impact, la RSE ou les énergies renouvelables.

Share This