Définition : qu’est-ce que le greenwashing ?

 

Parfois également appelé écoblanchiment, le greenwashing ou green washing est une technique de communication mensongère utilisée par une entreprise ou un politique pour tromper délibérément le public en montrant une image d’acteur engagé dans le développement durable. Dans les faits, il n’en est rien.

L’association “Les Amis de la Terre” organise les Prix Pinocchio du Climat pour dénoncer le lobbying des multinationales couvrant d’un beau vernis de couleur verte leurs exactions envers le climat, la biodiversité et la société.

Dans notre société hypermédiatisée où la désinformation est partout, difficile de faire le tri et de connaître ce que cache tel Ecolabel ou tel label Bio. Pour éclairer les citoyens, le travail des ONG comme Greenpeace, Oxfam, Agir pour l’Environnement ou Les Amis de la Terre est déterminant.

Definition de l'ecoblanchiment aussi appelé greenwashing

 

Exemples de greenwashing

 

Un grand groupe dans le secteur de l’énergie peut par exemple mettre en place une campagne de marketing vert pour expliquer aux parties prenantes (clients, actionnaires, associations, société civile, Etat, etc) qu’il investit dans les énergies renouvelables alors qu’en parallèle il investit aussi dans des projets avec un impact environnemental catastrophique : plateforme pétrolière en Arctique, sables bitumineux au Canada ou encore mines de charbon. Il y a dans le greenwashing une volonté de détourner l’attention, de verdir son image pour s’inscrire dans la tendance RSE et développement durable.
 

Le greenwashing selon Monsanto

 

Un exemple célèbre de greenwashing certainement étudié dans toutes les bonnes écoles pour lobbyiste : le cas du Round Up. Malgré les preuves qui s’accumulent sur la dangerosité de ce désherbant à base de glyphosate, son classement par l’OMS comme cancérogène probable, les cas de malformations congénitales en Amérique du Sud et en Afrique, ce produit est toujours répandu en masse par nos agriculteurs sur les champs.

Pour le Round Up en vente aux particuliers, la firme a d’ailleurs été condamnée pour publicité mensongère avec cette campagne annonçant que le désherbant est biodégradable :

 

 

Le greenwashing des politiques : Macron et son Make Our Planet Great Again

 

Le chef de l’Etat Français, Emmanuel Macron, s’est également illustré dans le domaine. On se souvient tous du fameux Make Our Planet Great Again qui ne s’est finalement jamais traduit dans les actions du gouvernement. Recul sur la promesse d’interdiction du glyphosate, soutien au projet Montagne d’Or en Guyane, recul sur la taxe carbone et plus récemment le renoncement à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre de la France d’ici 2050…

Pour aller plus loin, l’équipe de journalistes de Cash Investigation avait réalisé un reportage sur le marketing vert et les pratiques de greenwashing que vous pouvez visionner ci-dessous. 

Vous retrouverez dans ce reportage des exemples d’entreprises et même des ONG bien connues qui sont épinglées pour leurs pratiques marketing utilisant abondamment le greenwashing. Parmi les organisations mises en cause : Crédit Agricole, WWF, Danone ou encore Areva.

 

Share This