Cette semaine dans mon focus entrepreneur, j’ai eu l’opportunité de discuter avec Nicolas Milko, co-fondateur d’Elecocité (Electricité Ecologique Citoyenne), un nouveau fournisseur d’électricité alternatif dont le lancement est prévu en juin 2018. Et là vous me dites, ok mais elle est où l’innovation ?C’est vrai, il existe déjà une quinzaine d’opérateurs alternatifs. Mais la nouveauté avec Elecocité, c’est la possibilité de financer des projets d’énergie renouvelable par l’intermédiaire de votre facture d’électricité, ainsi, tous les français peuvent potentiellement devenir acteurs de la transition énergétique !

L’interface du site web d’Elecocité est similaire à celle d’un site de crowdfunding, sauf qu’ici, pas de somme à investir. C’est votre facture qui finance à hauteur de 10 % les projets que vous choisissez. En effet, si vous prenez votre facture d’électricité chez EDF, vous voyez apparaître une “contribution” en plus de la TVA, c’est une partie de ce montant qui est réinjecté par Elecocité dans le projet choisi.

Au lieu de renflouer la dette abyssale d’EDF, de continuer à financer les centrales nucléaires ou des projets lancés dans les années 90, Elecocité donne le pouvoir aux citoyens de s’impliquer directement dans la transition énergétique en participant au financement de nouveaux projets de centrales solaires et éoliennes ou de startups près de chez eux ou ailleurs dans le monde.

 

Elecocité répond à un besoin réel des consommateurs souhaitant :

  • Consommer une électricité verte écologique réellement engagée (pour comprendre voir l’explication sur la garantie d’origine plus bas)
  • Devenir acteur de la transition énergétique
  • Avoir un impact local en choisissant des projets à l’échelle d’un quartier, d’une ville ou d’un village

Pour le moment, Elécocité compte 5 projets à financer dès l’ouverture du service en juin.

 

 

Consommer de l’électricité verte, insuffisant pour la transition énergétique

 

Nicolas fait un constat :

Les consommateurs n’adhèrent pas aux offres actuelles d’électricité verte car ils ont des doutes sur la transparence des opérateurs, et ils ont raison.

L’électricité verte est basée actuellement en France sur des certificats de garantie d’origine. Autrement dit, lorsque vous souscrivez à une offre, l’opérateur achète des certificats pour injecter l’équivalent de votre consommation en électricité d’origine renouvelable dans le réseau.

La garantie d’origine a été mise en place avec plusieurs objectifs :

  • garantir la traçabilité de l’énergie produite
  • l’augmentation du nombre de certificats souscrits envoie un signe à l’Etat et aux acteurs économiques sur l’évolution de la demande en énergie renouvelable

Ce mécanisme pose plusieurs problèmes :

  • la consommation du mois de juillet peut être compensée par une production du mois de janvier, un décalage temporel incohérent quand on sait que l’électricité ne se stocke pas
  • l’opérateur d’électricité verte n’a aucune obligation ni d’incitation à investir dans des projets d’énergie renouvelable
  • la majorité des certificats verts en France provient des barrages hydroélectriques construits il y a des lustres

Conclusion : les certificats de garantie d’origine ne permettent pas de réellement dynamiser la transition énergétique.

On en arrive à des situations aberrantes comme en Belgique où la consommation d’électricité verte est 2 fois supérieure à la production nationale.

 

Transformer le marché de l’énergie par la demande

 

Il y a en France 30 millions de compteurs électriques dont 28 millions pour les seuls particuliers. Elecocité cible les 3 millions de français qui emménagent chaque année et qui ont à choisir leur fournisseur d’électricité. Le potentiel est donc important, reste à savoir comment inciter les consommateurs à opter pour une offre alternative.

Nicolas souhaite s’inspirer du marché du bio qui a connu une croissance à deux chiffres ces dernières années :

L’évolution de la demande des français pour consommer une nourriture saine issue d’une agriculture biologique et viable pour les agriculteurs a influencé la politique agricole du gouvernement. A la manière de C’est qui le patron ?!, nous comptons beaucoup sur le pouvoir de la communauté, sur la volonté d’agir des citoyens et sur les associations pour impacter la politique énergétique et accélérer la transition vers les énergies renouvelables.

 

Parcours de Nicolas Milko

 

Nicolas Milko, fondateur d'Elecocité

Nicolas fait partie des pionniers sur le marché des fournisseurs d’énergie alternatifs en France :

  • Cadre fondateur de Poweo, 1er fournisseur d’électricité alternatif créé en 2002
  • Fondateur et PDG de 2007 à 2017 de Planète OUI, 1er fournisseur d’électricité verte. En désaccord avec les repreneurs, il quitte Planète OUI en 2017 et crée Elécocité avec son associé de 10 ans, Philippe Couché
  • Membre suppléant du Conseil Supérieur de l’Energie de 2013 à 2018
  • Il publie en 2018 le livre “Les électroculottés” avec 5 propositions adressées à Nicolas Hulot pour un marché de l’énergie plus transparent.

Consultant SEO freelance dans la vie, j’ai réuni mes compétences professionnelles et mon engagement en faveur du développement durable au cœur du projet Green-economy.fr, le blog des acteurs de l’économie verte.

Share This