Empreinte écologique

 

L’empreinte écologique est un indicateur permettant de mesurer la pression exercée par les activités humaines sur la nature. Pour la calculer, on comptabilise la surface terrestre et marine nécessaire à subvenir aux besoins d’un individu et pour absorber ses déchets. Dans le cadre d’une démarche de développement durable et de mesure d’impact, cette donnée permet de savoir précisément l’incidence d’un individu, d’une entreprise, d’une ville, d’un territoire ou d’un pays sur les ressources naturelles disponibles sur un territoire.

 

Définition de l’empreinte environnementale

 

Elle correspond à une comptabilité environnementale et s’obtient en prenant en compte la biocapacité, c’est-à-dire la capacité d’une zone bioproductive à produire des ressources naturelles et à absorber les déchets générés sur cette même zone.

Il y a déficit écologique lorsque l’empreinte écologique est supérieure à la biocapacité.

 

Calcul de l’empreinte écologique

 

L’unité de calcul est l’hectare global (hag), il mesure l’unité de surface utilisé pour subvenir à nos besoins en produits et services ainsi que pour traiter nos déchets. D’après le Global Footprint Network, il y avait 12 milliards d’hectares de surfaces terrestres et marines bioproductives en 2013 sur Terre. En divisant par la population mondiale, soit 7 milliards d’habitants, cela donne 1,72 hectare global par personne.

Pour calculer votre impacte écologique, vous pouvez vous rendre sur le calculateur du Gobal Footprint Network.

Share This