Fairpx est une nouvelle banque d’images qui prend soin de ses auteurs professionnels. Lancée par Gilles Wisniewski, cette plateforme s’adresse aux entreprises, associations et collectivités soucieuses de leur impact social et environnemental. Sur chaque achat, un pourcentage est reversé à des associations environnementales impliquées sur le terrain.

 

Comment est née l’idée de créer Fairpx ?

 

Gilles a quitté son ancien job de chef de projet web ecommerce fin 2018 avant de se lancer dans le projet Fairpx. Il souhaitait réunir 3 centres d’intérêts au cœur d’un même projet. En tant que photographe amateur et ayant été impliqué dans le milieu associatif, il s’intéresse aussi à l’innovation et au web, domaine dans lequel il a travaillé 10 ans.

« Dans mon métier, j’étais régulièrement amené à acheter des photos sur des banques d’images en ligne et je savais que les auteurs étaient particulièrement mal rémunérés. Je voulais créer une plateforme plus éthique offrant un revenu décent pour les photographes professionnels. »

Fairpx va encore plus loin en s’associant à des associations environnementales auxquelles 10 % du montant sur chaque achat est reversé. Man and Nature est la première ONG à s’être engagée comme partenaire.

« Que ce soit au quotidien dans ma façon de consommer ou dans mon travail, j’ai toujours attaché une importance aux valeurs comme l’éthique et la confiance entre interlocuteurs. »

 

Gilles Wisniewski Fairpx

 

Une banque de photos aux petits soins pour les auteurs

 

Contrairement à certains acteurs du secteur, Fairpx respecte la législation en vigueur pour les droits d’auteur. Une charte est également prévue pour les ONG partenaires.

« Dès le départ, j’ai engagé une avocate spécialiste pour rédiger les conditions pour les contrats d’auteurs. Certaines grandes plateformes payantes ou gratuites ne respectent pas toujours le droit européen et/ou français. On retrouve souvent la ligne Photo libre de droit, utilisation sans aucune restriction sur les banques d’images. Or cela n’est pas conforme avec le droit français.»

Le droit français a construit une protection pour le statut d’auteur et la cessation des droits. Il faut aussi fournir une déclaration spécifique pour les cotisations sociales.

 

Comment fonctionne Fairpx ?

 

Fairpx s’adresse exclusivement aux auteurs professionnels, c’est-à-dire ceux bénéficiant d’un statut et pouvant émettre des factures. Les micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs peuvent bien entendu s’inscrire.

« Quand l’auteur crée un compte, les démarches sont plus lourdes qu’une simple case à cocher. Mais c’est dans l’intérêt de l’auteur. Nous proposons un type de contrat spécifique à signer en fonction de chaque statut, c’est du sur-mesure. »

Pour ne pas déstabiliser auteurs et clients, le fonctionnement de Fairpx conserve les codes du milieu. Chaque auteur crée son profil, upload ses photos, ajoute des liens vers ses réseaux sociaux et son site web. Un moteur de recherche et des filtres seront à disposition pour faciliter l’expérience utilisateur.

Pour éviter une guerre des prix entre les auteurs et par conséquent une remise en cause de l’idée de base, c’est Fairpx qui s’occupe de fixer les prix.

« Pour une photo en HD, le tarif est supérieur à 400 €. Sur ce montant, l’auteur percevra 70 % si Fairpx a l’exclusivité, 50 % s’il publie la photo sur d’autres banques d’images. Les associations partenaires perçoivent 10 % sur chaque photo et et Fairpx reçoit entre 20 % et 40 % selon le type de photo. »

En comparaison, certaines grandes plateformes gardent 60 % et parfois jusqu’à 80 % de la somme versée par un acheteur.

 

Un service utile pour les entreprises sensibles à la RSE

 

La banque d’images Fairpx est ouverte à toutes sortes d’images et aucune thématique particulière n’est privilégiée pour éviter l’homogénéisation. Chaque photo passe par un processus de vérification manuelle à la fois pour garantir la meilleure qualité possible aux clients de Fairpx mais aussi pour vérifier que les contenus ne soient pas volés.

Fairpx s’adresse aux entreprises, organisations et collectivités sensibles aux enjeux de notre temps et s’inscrivant dans une démarche RSE.

« Les entreprises faisant appel à nous peuvent ainsi mettre en avant qu’elles soutiennent les artistes et œuvrent pour la préservation de l’environnement. J’envisage également la création d’un label pour récompenser nos clients en leur permettant d’afficher leur démarche sur leur site, notamment via la création d’un widget. »

La plateforme Fairpx ne s’adresse pas qu’aux auteurs français, elle a une vocation internationale. En revanche, une limitation du nombre d’auteurs est prévue pour limiter la concurrence et éviter que chaque auteur soit noyé dans la masse.

Gilles est justement à la recherche d’auteurs pour la mise en ligne de la plateforme. N’hésitez pas à le contacter si vous êtes sensible à sa démarche !

Share This