L’Agence Internationale de l’Energie a publié un rapport présentant l’évolution du marché des EnR. La part mondiale d’électricité issue de sources renouvelables devrait dépasser les 25% en 2020, une augmentation de 45% en 7 ans. Ces chiffres sont pourtant en trompe-l’oeil car les prévisions de l’IEA tendent davantage vers une stabilisation qu’une accélération du déploiement des EnR.

Dans les pays de l’OCDE, les EnR comptent pour 80% des nouvelles installations mais une demande atone et l’incertitude autour des politiques et de la législation freinent leur expansion. A l’inverse dans les pays émergents, la croissance économique stimule la production d’électricité et multiplie les opportunités pour des projets d’installations d’éoliennes ou de panneaux solaires.

renouvelable vs fossile 

Variation cumulée de la production électrique brute, par source et région entre 2013 et 2020 (Source : IEA)

 

 

Politiques et marchés instables menacent le renouvelable

 

Le manque de volonté politique et les risques de marché mettent en péril la croissance des énergies renouvelables dans notre mix énergétique. Selon l’Agence, les politiques économiques doivent se concentrer sur la réduction des coûts. Avec des investissements initiaux importants, le développement des EnR est conditionné par une certaine stabilité du retour sur investissement. Fiscalité et prix de revente de l’électricité guident donc le choix des investisseurs. C’est pourquoi les états sont incités par l’IEA à réévaluer leur politique à l’égard des énergies vertes et ce afin de limiter les barrières à l’investissement dans ce secteur.

croissance renouvelable

A partir de 2013, augmentation annuelle stable des capacités de production en électricité renouvelable

(source : IEA)

 

Philippe Oberlé, fondateur de Green Economy

A travers ce blog créé en 2014, j’utilise mes compétences en acquisition de trafic pour donner de la visibilité à l’entrepreneuriat générant un impact positif sur la planète et la société. J’aborde aussi d’autres sujets comme l’investissement à impact, la RSE ou les énergies renouvelables.

Share This